Entreprise

Le parquet du Brabant wallon a ouvert une information judiciaire concernant l'opérateur des réseaux gaz et électricité (ORES), a-t-on appris mardi auprès du ministère public, qui confirme ainsi une information de la RTBF. 

Selon la chaîne de service public, l'enquête judiciaire porte notamment sur les rémunérations des comités de secteur d'ORES, qui comprennent 67 postes d'administrateurs, 8 présidents et 16 vice-présidents. Selon le conseiller communal genappois Jean-François Mitsch, interrogé par la RTBF et l'hebdomadaire Le Vif, tout ou presque de ce qui est reproché à Publifin pourrait l'être à ORES.

Du côté du parquet brabançon, on confirme l'ouverture d'une information judiciaire. "Nous avons reçu des informations d'un conseiller communal de Genappe", indique le procureur du Roi du Brabant wallon. "Nous effectuons donc des vérifications de routine. Mais il n'y a rien, à ce stade et à ma connaissance, de délictueux ou d'infractionnel. Les investigations se poursuivent".