Entreprise

Le personnel ouvrier affilié à la FGTB, réuni jeudi matin en assemblée générale, a décidé de débrayer durant 24 heures pour dénoncer le climat social de plus en plus difficile au sein des ateliers. Le mouvement de grogne est parti de la canonnerie, à l'arrêt depuis le 2 juillet dernier. Le personnel de cet atelier est à bout en raison des relations très tendues avec un chef de groupe, précise la FGTB, qui dénonce l'inertie de la direction.

Afin de soutenir le personnel de ces ateliers, les ouvriers affiliés au syndicat socialiste se sont réunis jeudi matin pour décider d'actions. Les 300 travailleurs présents ont décrété un arrêt de travail de 24 heures. A partir de vendredi et, pour une durée totale de six jours, l'arrêt des pointages et un ralentissement des cadences au sein des ateliers.

Au terme des congés estivaux prévus jusqu'au 30 juillet, les ouvriers affiliés à la FGTB analyseront la situation au regard de la réaction de la direction. D'autres actions pourraient survenir début août, selon le syndicat.