Entreprise

Un jugement définitif a été rendu, ce lundi, par le tribunal du commerce de Mons dans le cadre de la procédure de réorganisation judiciaire (PRJ) dans laquelle s'était engagée la société de production de spectacles louviéroise de Franco Dragone. Suite au vote favorable de la majorité des créanciers vendredi dernier en faveur du plan de sauvetage présenté, du rapport du mandataire de justice et de l'avis du procureur du Roi, le plan a été homologué par le tribunal prononçant ainsi la pérennisation de la société louviéroise, Productions du Dragon.

Ce plan d'apurement ne menace plus les emplois au sein de la société louviéroise. Il prévoit en outre le remboursement à 50% des créances, une réduction des charges, une sécurisation des contrats et la conclusion de nouveaux projets en Belgique et à l'international.

"C'est un soulagement", a affirmé le metteur en scène, Franco Dragone. "J'assume les erreurs du passé, et je remercie les créanciers dont je comprends la difficulté du sacrifice pour avoir moi-même consacré plusieurs millions à la compagnie ces dernières années. Je considère que rien n'est acquis, nous avons gagné une bataille, celle de sauver temporairement les emplois et d'avoir l'opportunité de continuer à créer. Ce que nous allons faire. Nous sommes désormais tournés vers le futur et pouvons nous consacrer à ce que nous faisons de mieux, créer des spectacles."

La prochaine échéance artistique de la compagnie est l'ouverture du spectacle permanent La Perle, à Dubai, durant l'été 2017.