Entreprise

Après un lancement plutôt chaotique, au début de la semaine, le nouveau service du courrier `Prior´ améliore ses performances de jour en jour et se rapproche de ses objectifs, à savoir la distribution garantie du courrier à J+1 ou endéans les 24 heures. D'après les tout derniers tests effectués par La Poste sur un échantillon de 1000 lettres, 89 pc des envois Prior envoyés mercredi sont arrivés jeudi à leur destinataire, a indiqué hier Jan Tindemans, le responsable de la division `Mail´ de La Poste, qui juge `ces premiers résultats satisfaisants´. Ce score est, en effet, plus encourageant que les premiers tests organisés par la RTBF/VRT, mardi, sur des échantillons moins représentatifs il est vrai. Ceux-ci démontraient qu'une lettre Prior sur quatre n'était pas arrivée à destination le lendemain.

Ce résultat de 89 pc se rapproche aussi des objectifs du contrat de gestion - lequel définit les missions de service public de La Poste - qui prévoit une moyenne annuelle de 91 pc pour le J+1 et... de 95 pc en 2006. Actuellement, aucune pénalité n'est prévue si La Poste ne respecte pas les engagements précités. Le gouvernement réfléchit néanmoins à un système d'amendes dont les montants seraient fonction des pourcentages d'écart entre les objectifs fixés et les performances réalisées.

D'après ses premières évaluations, l'entreprise publique estime que les envois `Prior´ (plus chers à 0,49 €) représentent 50 pc du courrier, l'autre moitié est `Non Prior´ (moins cher à 0,41 €, pour une livraison dans les 3 jours ouvrables).

Avenant pour le J+3

La Poste signale que certains envois sont mal affranchis. Ainsi, il ne sert à rien de coller 2 timbres de 0,42 € (ancien tarif) en espérant bénéficier d'un service Prior.

Pour l'heure, La Poste ne dispose pas encore de chiffres à propos des délais de livraison du courrier Non Prior. Le nouveau contrat de gestion ne prévoit d'ailleurs aucune obligation de résultat pour le J+3. Mais comme l'avait réclamé Test-Achats, un avenant pour ce type de courrier devrait bientôt être ajouté à ce contrat de gestion. Le cabinet de Rik Daems, le ministre de tutelle, vient en effet de soumettre une proposition à ce sujet à la direction de La Poste.

La Poste vient aussi discrètement de changer l'organisation des levées de ses 19000 boîtes aux lettres réparties dans tout le pays. Les plus petites sont levées une fois par jour avant 13 heures et les moyennes, entre 14 et 17 heures. Mieux vaut le savoir si l'on a du courrier Prior à poster. La Poste affirme qu'elle a globalement retardé les levées. `3000 boîtes sont désormais levées après 17 heures, avant ce n'était le cas que pour 800 d'entre elles´, souligne M. Tindemans. Un millier de boîtes sont levées après 19 heures.

© La Libre Belgique 2002