Entreprise

Les projets d’expansion de Brussels Airport à l’horizon constituent évidemment un dossier ultra-sensible. Car la question du survol de Bruxelles empoisonne régulièrement le monde politique, pose des questions sur la sécurité aérienne et suscite des mouvements d’humeur des associations de riverains.

Brussels Airport entend ainsi mettre toutes les chances de son côté pour tenter de déminer le terrain en créant, parallèlement à la vision stratégique dévoilée hier, un point de contact dénommé "Forum 2040", soit une plate-forme destinée, selon le patron même de l’aéroport Arnaud Feist, "à échanger des idées et trouver des solutions". Avec Forum 2040, l’aéroport national dit vouloir "initier un dialogue transparent et structuré, auquel participeront des utilisateurs de l’aéroport, des riverains, des communes, des organisations professionnelles, des sociétés et des experts". Une première réunion de ce Forum aura lieu en janvier 2017 : un jury indépendant en désignera la soixantaine de membres sur base d’une représentation équilibrée des parties prenantes.