Entreprise

Les pays d'Asie et d'Europe réunis au sommet Asem de Pékin ont demandé une réforme profonde des systèmes monétaire et financier et un rôle accru du Fonds monétaire International, selon une déclaration publiée par la Chine tard vendredi.

"Les dirigeants s'engagent à entreprendre une réforme réelle et de fond des systèmes internationaux monétaire et financier", selon la déclaration publiée par la Chine sur le site de l'Asem, à l'issue du premier jour du sommet de 43 chefs d'Etat ou de gouvernement des deux continents consacré à la crise financière mondiale.

"Ils sont convenus de prendre des mesures appropriées rapidement dans ce but, en consultation avec tous les intervenants et les institutions financières appropriées", selon la déclaration.

"Les dirigeants sont d'accord sur le fait que le FMI (Fonds monétaire international) devrait jouer un rôle important dans l'assistance aux pays sérieusement touchés par la crise, à la demande de ces derniers", ajoute le texte.