Le temps, c'est toujours de l'argent

P.Lo. Publié le - Mis à jour le

Entreprise

D'année en année, le stress et la pression augmentent. Les conséquences de ce phénomène sont catastrophiques», affirme Michel de Kemmeter, chef d'entreprise et auteur de plusieurs ouvrages (1), qui se passionne pour la gestion du temps et le comportement humain. Selon lui, «entre 75 et 90 pc des pathologies se développent suite au stress, que ce soit l'hypertension, les ulcères, les problèmes gastriques et allergiques et même les cancers». L'homme a sondé les entreprises et rencontré plusieurs responsables. «Ma conclusion est assez cynique: le problème est connu et identifié mais chacun se retranche derrière la direction générale, les actionnaires qui font passer le cours de l'action et les profits avant le reste. Le message général est très clair: il faut faire plus avec moins.»

Réduire les coûts avant tout

Formateur en entreprises, Michel de Kemmeter développe des modules de formation en gestion du temps et du changement à destination des écoles et des sociétés. Qu'a-t-il observé ces derniers mois? «Un monde déterminé à réduire les coûts et intransigeant», dit-il. «Ce qui passe à la trappe, d'abord, quand on veut réaliser des économies, c'est la formation qui n'est pas liée au produit ou à l'activité. Or, la pérennité de nos entreprises est fondée sur le capital humain. Les individus sont à la source de l'innovation. On compte sur eux pour être hyperflexibles, hypermotivés, hyperconfiants, hyperresponsabilisés, etc.»

Et que se passe-t-il sur le terrain? «Tout le contraire, soit de plus en plus de découragement, de rigidités et de peur. Les gens se couvrent au lieu d'innover. Ils estiment de plus en plus que ce n'est pas leur problème mais celui du patron.» Pour Michel de Kemmeter, selon qui «la gestion du temps, c'est la gestion de la vie», «c'est bien de faire croire que tout va bien et que l'économie se porte mieux mais à quoi bon si, dans la pratique, c'est pour mettre chaque fois un peu plus la pression».

Se référant aux Grecs qui, dès l'Antiquité, ont pris la mesure du temps, Michel de Kemmeter rappelle que «le temps «chronos» est limité alors que le temps «kairos», illimité par définition, donne accès à l'épanouissement: c'est la profondeur de l'instant. A côté de cela, le temps «aïon», cyclique, est constitué des défis journaliers qui permettent d'élargir les expériences de vie et de grandir en sagesse».

Son message: «Ajoutez une nouvelle dimension à votre temps chronos. Elargissez votre perspective pour approfondir chaque instant de votre vie, créez du kairos.» Selon Michel de Kemmeter, cette nouvelle approche va avoir comme effet secondaire de diminuer le stress journalier et de rendre plus efficace et plus performant au travail. «Cette approche peut changer notre façon d'appréhender le temps dans la société moderne», relève-t-il. Et d'expliquer dans son ouvrage comment le temps kairos va de pair avec le temps chronos via une technique «simple et pratique» qui permettra au lecteur «de construire sa vie sur des valeurs personnelles profondes».

L'auteur affirme qu'une équipe de formateurs a formé des centaines de personnes à cette nouvelle approche dans six pays et dans des environnements divers (écoles, universités, sociétés, milieux de chômeurs, etc.). «Non seulement, il s'avère que le nouveau modèle de la roue de motivation est l'une des découvertes les plus importantes des dernières décennies dans le domaine de la psychologie appliquée mais la technique mise au point fonctionne très bien et est d'une grande aide pour la remise en question des valeurs, pour augmenter sa surface de vie, pour déstresser, etc.»

Sceptiques? La Solvay Business school, qui organisait récemment un séminaire sur la maîtrise du temps, ne craignait pas d'affirmer: «Avec Michel de Kemmeter, vous apprendrez à analyser votre rapport au temps et vos capacités à gérer vos valeurs et vos priorités; à découvrir et à comprendre vos motivations profondes avant d'agir; à prendre conscience de vos agendas cachés; à changer votre perspective et la façon d'utiliser votre temps avec de meilleurs résultats (stress, surcharge d'agenda...); à acquérir plus de flexibilité et à renforcer votre confiance personnelle.» Tout un programme.

© La Libre Belgique 2006

P.Lo.

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM