Entreprise

La société Val Saint-Lambert International fera le 30 décembre prochain son entrée en bourse, l'inscription sur le marché libre d'Euronext Bruxelles étant prévue à cette date, ont annoncé mercredi les responsables de l'entreprise au cours d'une conférence de presse organisée à la Cristallerie du Val Saint-Lambert à Seraing.

L'offre est structurée sous la forme d'une offre en souscription publique d'un maximum de 428.572 actions nouvelles, soit 342.858 actions sous forme d'offre à prix ferme et 85.714 actions sous forme de placement.

Au départ d'un prix fixé à 5,68 euros par action, le produit net de l'offre est estimé à 2,155 millions d'euros. L'offre est ouverte du 5 au 23 décembre, sous réserve de clôture anticipée, mais restera cependant ouverte durant trois jours ouvrables au moins. Toutes les actions donneront droit à des dividendes à compter du 1er janvier 2006. Leur montant sera déterminé par le conseil d'administration.

En émettant des actions sur le Marché libre, le Val Saint-Lambert International poursuit plusieurs objectifs. Parmi ceux-ci figure notamment le financement de son plan d'affaires, qui comprend notamment l'ouverture de quatre boutiques d'ici la fin 2006, dont le coût unitaire est estimé entre 150.000 et 600.000 euros.

La société entend aussi accélérer ainsi l'ouverture de plusieurs boutiques en Belgique et à l'étranger ou encore assurer une meilleure visibilité à la renommée que Val Saint-Lambert International s'est bâtie sur ses marchés.

La célèbre cristallerie ouvrira par ailleurs jeudi une première boutique au Sablon, à Bruxelles. Les responsables de la société tablent sur un chiffre d'affaires équivalent à celui de la boutique de Seraing, soit quelque 500.000 euros par an.

D'ici la fin 2006, Val Saint-Lambert International a prévu d'ouvrir trois autres boutiques à Paris, New-York et Tokyo. Trois autres boutiques sont prévues pour 2007 à Londres, Dubaï et Milan et en 2008 à Toronto, Berlin et Riyad.

La politique de marketing du Val Saint-Lambert a été complètement transformée depuis la création, en janvier 2003, d'une nouvelle société sous l'enseigne «La Cristallerie du Val Saint-Lambert » et dirigée par Sylvie Henquin.

Outre le cristal, celle-ci a en effet étendu son champ d'action vers d'autres marchés comme la lingerie, les bijoux et l'architecture d'intérieur. Par ailleurs, Val Saint-Lambert International est propriétaire, depuis le 5 octobre dernier, des marques et des dessins qui appartenaient jusque là à la Région wallonne via la Société de Gestion des Participations (Sogepa).

«Aujourd'hui, Val Saint-Lambert International, c'est du solide. Le chiffre d'affaires net au 31 décembre 2005 est estimé à 3,4 millions d'euros et à 6,5 millions d'euros au 31 décembre 2006. Et cela grâce à l'ouverture des boutiques qui, à elles seules, devraient générer 1 à 1,5 millions d'euros supplémentaires », ont précisé les responsables de la cristallerie liégeoise.