Entreprise

Ils sont jeunes pour la plupart, au moins d’esprit , souvent informaticiens, ingénieurs, ou les deux, et se sont lancés dans l’aventure entrepreneuriale. Une forte dose de créativité, un savoir-faire dans la récolte de fonds, et les start-up qu’ils ont lancées trouvent une belle clientèle de grandes entreprises. Ou sont courtisées par elles.


Jean-Pol Detiffe

C’est l’une des "pépites" du Biopark de Gosselies. Logée au sein de l’Institut de Pathologie et de Génétique, la société de biotechnologie OncoDNA a franchi un nouveau cap, en 2016, qui devrait lui permettre d’accélérer le développement de ses activités au cours des prochains mois. OncoDNA - fondée en 2012 par Jean-Pol Detiffe (ex-pharmacien d’industrie) et spécialisée dans l’analyse complète (ADN et protéines) des tumeurs - a réalisé, en septembre dernier, l’une des plus importantes levées de fonds de l’année écoulée, en Belgique francophone. L’opération, menée par François Blondel, a permis de faire passer les fonds propres de 1,1 à 8,8 millions d’euros. Outre les actionnaires historiques (Bio.be, Sambrinvest, Jean Stéphenne, Jean-Pol Detiffe et François Blondel), OncoDNA a convaincu le holding flamand AvH de monter à bord. "C’est à la fois un signal fort et une très belle reconnaissance !", se réjouissait M.Blondel lors de l’annonce de l’opération. OncoDNA emploie déjà une vingtaine de personnes et a généré "quelques millions d’euros" de revenus en 2016.


Loïc Bar

Loïc Bar, 28 ans, est l’entrepreneur dont on parle beaucoup actuellement. Et il devrait en être encore le cas cette année. Cofondateur et CEO de la start-up wallonneOpinum, ce jeune informaticien et sa quinzaine de collaborateurs sont en train d’engranger les contrats auprès de quelques grosses "boîtes" belges. Fin décembre, c’est le groupe Proximus qui faisait appel à son application Opisense pour gérer les données de consommation des 14 000 compteurs énergétiques (dans les bâtiments, centraux, répartiteurs, etc.) de l’opérateur télécoms. Avant ça, Opinum avait déjà convaincu Lampiris, EDF Luminus, Microsoft Belgique et AG Real Estate. Des administrations communales figurent également parmi les premiers clients de la start-up de Braine-l’Alleud. "Notre activité s’inscrit dans la stratégie visant à réduire l’empreinte carbone de la société, confie Loïc Bar. On pointe souvent l’industrie du doigt. Or, au plan mondial, 40 % des émissions de CO2 émanent des bâtiments". Il est fort à parier que, cette année, Opinum sortira des frontières belges.

(...)