Entreprise

PORTRAITS

L'arrivée de la chaîne AB 3 dans les foyers de la Communauté française, ce 6 octobre, marque l'épilogue d'une aventure - qui a pris, ces derniers mois, les allures de saga - initiée par deux Liégeois, André Kemeny et Xavier Debatty, dès 1995. On parlait encore du projet «Youth Channel Television» (YTV). Six ans plus tard, ledit projet a pris de l'envergure avec l'entrée en scène, en juillet dernier, du groupe audiovisuel français AB. Voici, en quelques traits, la «carte de visite» des principaux protagonistes. Les fondateurs. Ils sont trois.

Didier BauweraertsAndré Kemeny, l'aîné (42 ans), fut jusqu'à l'arrivée de AB le président et figure de proue de YTV. Aujourd'hui, il n'est plus «que» administrateur-directeur, le siège de président ayant été repris par Alain Krzentowski (lire ci-après). Diplômé en droit judiciaire, M.Kemeny n'ignore rien de la scène audiovisuelle francophone belge: au milieu des années 1980, il fut conseiller du ministre-président Philippe Monfils (PRL), alors en charge de l'audiovisuel. «J'ai planché sur le décret audiovisuel de 1987 et sur le plan de fréquences des radios privées», rappelle M.Kemeny.

En 1988, il crée EBS, société de consultance audiovisuel. Il est alors rejoint par Xavier Debatty. Parmi leurs clients: MTV, Canal+, NRJ, Europe 2,... En 1995, M.Debatty, jeune diplômé en communication, et Kemeny introduisent une première demande d'autorisation pour lancer YTV. Le feu vert ne leur sera accordé qu'en avril 2001 par le ministre de l'Audiovisuel Miller (PRL).

Didier BauweraertsDès la fin 1998, le duo Kemeny-Debatty noua le contact avec Joël Buchet, alias «Jeebee». Après avoir travaillé dix ans dans l'entreprise familiale de chauffage, il s'investit dans ses deux passions (la magie et la psychologie) et dans YTV. «Je n'ai aucune expérience dans le secteur audiovisuel», concède M.Buchet (35 ans), lequel a déjà mis près de 100 millions de FB dans l'aventure. Les investisseurs-producteurs. Le 4 juillet 2001, le trio des fondateurs s'adossait à un pilier du paysage audiovisuel français, AB Groupe (voir «La Libre» 8/06). Créée à la fin des années 1970 par Claude Berda et Jean-Luc Azoulay, cette société - en 2000, AB a réalisé un chiffre d'affaires de 139,4 millions d' - est détentrice d'un des principaux catalogues de productions télés francophones. Dans le cadre du projet AB 3, son maître d'oeuvre est Alain Krzentowski. Via le holding WB Television, cet industriel actif dans le secteur sportif (Go Sport, Veleda Killy, etc.) est l'homme fort de AB 3, dont il cumule les postes de président et d'administrateur délégué.

© La Libre Belgique 2001