Entreprise

Le groupe financier australien Macquarie souhaite vendre sa participation de 36% dans Brussels Airport, écrivent mardi les journaux De Tijd et L'Echo. Le principal obstacle à la cession, un conflit avec l'autre actionnaire OTPP, serait bientôt résolu. L'aéroport national compte trois actionnaires: Macquarie (36%), le fonds de pension canadien OTPP (39%) et l'Etat belge (25% plus une action).

Macquarie avait indiqué en début d'année vouloir céder sa participation. OTPP a un droit de préemption sur ces actions, mais les Australiens ont décidé de s'entretenir également avec d'autres parties intéressées. Le fonds de pension a dès lors fait appel à un tribunal d'arbitrage à Londres afin d'éviter que Macquarie ne divulgue des informations confidentielles à des tiers à propos de l'aéroport.

D'après L'Echo et De Tijd, le conflit est résolu et le coup d'envoi de la vente devrait être donné dans les prochaines semaines.

Selon les calculs des deux journaux, les 36% à céder valent quelque 1,5 milliard d'euros, alors que Macquarie avait déboursé 735 millions d'euros pour 70% des actions en 2004.