Entreprise

Malgré le fait que le Belge met de côté 271 euros par mois pour plus tard, plus de la moitié (56%) n'obtiendront pas à l'âge de la retraite le revenu mensuel supplémentaire espéré, ressort-il d'une étude de Finotheker menée auprès de 2.294 Belges. C'est en partie dû à une épargne "inefficace" et au fait que la plupart des Belges laissent dormir de l'argent sur un compte d'épargne, selon Finotheker.

L'âge semble avoir peu d'influence sur le comportement des épargnants. Les personnes âgées entre 55 et 60 ans économisent en moyenne 290 euros par mois, soit seulement 38 euros de plus que les 40-45 ans (252 euros par mois). En moyenne, les 35-40 ans ont épargné 27.283 euros pour plus tard, et les 55-60 ans, 130.880 euros.

Les Belges souhaitent, selon cette enquête, des revenus supérieurs à leur pension légale de 1.150 euros par mois en moyenne. Les jeunes sont plus "ambitieux", avec 1.268 euros par mois pour les 25-30 ans contre 979 euros pour les 55-60 ans. En continuant à épargner comme ils le font, 56% des Belges n'atteindront toutefois pas le montant désiré. Ce pourcentage grimpe à 67% pour le groupe des 40-45 ans.

Selon Johan Romain, de Finotheker, le recours aux compte d'épargne est notamment responsable de cette situation. "Un compte d'épargne alimenté par un trentenaire à hauteur de 100 euros par mois ne rapportera seulement que 69.203 euros à la retraite. Une personne qui épargne différemment, également 100 euros par mois, pourra espérer à terme de 111.646 à 438.681 euros", indique Johan Romain.