Entreprise Les curateurs de la faillite retentissante de l’empire des frères Beyaz proposent des reprises sur un site d’enchères.

Cela ressemble à une mauvaise plaisanterie, mais ce n’en est pas une : quatres des onze grandes brasseries bruxelloises qui ont sombré dans la faillite incroyable de l’empire bruxellois des frères Beyaz sont proposées à la reprise sur le site d’enchères vavato.com.

La célèbre "brasseries Georges" est proposée aux candidats repreneurs, comme un "magnifique établissement entièrement équipé à un endroit de premier choix à Bruxelles, avec une des plus belles terrasses chauffées. Excellent emplacement avec beaucoup de passage, cuisine avec appareils professionnels etc."

Relancer l'activité, vite!

Kevin Van de vyver, cofondateur du site, nous explique : "nous avons été contractés par trois des curateurs de cette faillite pour attirer des repreneurs sur l’activité des Brasseries Georges, mais aussi de la Maison du Cygne à la Grand-Place (Brasserie Ommegang), du North-Express et du Café de l’Opéra". Est-ce là une procédure courante ? "Non, en fait, c’est assez récent de produire de telles propositions de reprise en ligne, mais les curateurs nous connaissent et cette activité représente à peu près 40 % de notre chiffre d’affaires annuel, avec aussi des ventes de gré à gré, et de la reprise de matériel dans le cadre de liquidations. L’intérêt de cette procédure, en l’occurrence, est de pouvoir trouver rapidement des repreneurs qui peuvent alors redémarrer l’activité en reprenant au passage une partie du personnel", explique encore Kevin Van de Vyver.

A noter que des candidats potentiels ont déjà manifesté leur intérêt pour une reprise éventuelle, comme Rudy Vanlancker (Chez Léon), qui est depuis 42 ans dans le secteur horeca bruxellois et fait vivre une centaine de travailleurs sous son enseigne…