Entreprise Tui Fly, Air Belgium, Thomas Cook et Brussels Airlines recherchent pilotes et hôtesses dans les prochains mois.

Vous avez toujours rêvé d’être hôtesse de l’air, steward ou pilote de ligne ? C’est le moment de postuler : les quatre plus grandes compagnies aériennes belges engagent massivement, preuve que le secteur se porte plutôt bien.

Avec 330 engagements prévus pour cet été, c’est Tui Fly (anciennement Jetairfly) qui est la plus demandeuse. L’unique compagnie belge à proposer des vols au départ de tous les aéroports du royaume (Bruxelles, Charleroi, Liège, Ostende et Anvers) recherche 260 hôtesses de l’air (sur base saisonnière) et 70 pilotes. Le deuxième transporteur belge portera ainsi ses effectifs à 1 150 employés au total.

Tui Fly précise qu’aucune expérience dans le secteur n’est requise pour les candidats aux postes d’hôtesses ou stewards. La compagnie s’engage ainsi à assurer aux personnes sélectionnées une formation intensive de huit semaines, comprenant théorie, mise en pratique au sol et un entraînement au vol. Tui Fly précise enfin que "les langues ne doivent pas être un frein à une carrière dans le secteur aérien". "Après avoir réussi leurs formations d’hôtesses de l’air ou de stewards, les candidats qui ne répondent pas aux exigences linguistiques inhérentes à leur fonction peuvent bénéficier de cours en langues uniques, axés sur la communication dans l’aviation, précise le transporteur aérien. Cette formation comprend une immersion et un apprentissage en ligne." En cas de réussite d’un examen pratique, les candidats sont "immédiatement" engagés.

Air Belgium va employer 280 personnes

Brussels Airlines, plus grande compagnie belge, compte, elle, engager 240 nouveaux employés en 2017. Du côté de Diegem, on recherche des pilotes, des hôtesses, des stewards, du personnel au sol ou actif dans les services administratifs. La compagnie, récemment totalement rachetée par le groupe allemand Lufthansa, explique être "en pleine croissance". Elle va notamment lancer ses premiers vols vers l’Inde (Mumbai) à la fin du mois de mars. Le transporteur est aussi en train de remplacer ses petits avions Avros par des plus grands Airbus et envisage d’ouvrir de nouvelles destinations en Europe.

De son côté Thomas Cook Airlines a besoin de 70 pilotes et membres d’équipage pour la saison d’été. La troisième compagnie belge en matière de fréquentation cherche notamment des commandants de bord pour ses Airbus A320. Ici aussi, une formation est proposée.

Enfin, Air Belgium, la nouvelle venue, doit partir de zéro. La compagnie devrait opérer des vols depuis la Belgique vers la Chine dès juin prochain. "Nous comptons aujourd’hui 25 personnes et souhaitons employer 280 collaborateurs avant la fin de l’année, explique son fondateur et patron Niky Terzakis. En fonction des étapes de la mise en place d’Air Belgium, le nombre d’employés augmentera selon les qualifications requises pour chacune de ces étapes." La compagnie cherche notamment des hôtesses de l’air, des stewards et des pilotes susceptibles de voler avec un Airbus A340-300.