Entreprise

Les autorités américaines ont engagé jeudi des poursuites judiciaires contre Martin Winterkorn, l'ancien PDG de Volkswagen, et cinq autres dirigeants du groupe automobile allemand, accusés de s'être entendus pour faire installer un logiciel destiné à fausser les émissions polluantes de certains modèles. 

Ils "ont sciemment et délibérément commis une fraude" pour contourner les lois américaines en matière de pollution, peut-on lire dans des documents judiciaires déposés devant un tribunal de Detroit.