Entreprise

Les Etats-Unis ont annoncé lundi avoir intenté une action judiciaire contre Volkswagen et ses filiales haut de gamme Porsche et Audi pour "violations" des lois américaines anti-pollution qui pourrait lui coûter au moins 20 milliards de dollars.

"La plainte d'aujourd'hui est une première étape pour traduire en justice Volkswagen pour avoir échoué à révéler un logiciel truqueur au moment où il cherchait à faire certifier ses véhicules diesel auprès de l'EPA", explique Barbara McQuade, procureur fédéral du Michigan (nord) dans un communiqué.

"Les Etats-Unis vont recourir à tous les remèdes appropriés contre Volkswagen pour obtenir réparation des violations présumées de nos lois sur la qualité de l'air", assure pour sa part John Cruden, un des ministres adjoints de la Justice.

Le ministère de la Justice et l'agence américaine de l'Environnement (EPA) accusent le groupe automobile d'avoir équipé 600.000 véhicules diesel d'un logiciel leur ayant permis de polluer "excessivement" sans se faire prendre, "trompant (ainsi) les consommateurs et affectant leur santé", selon la plainte.

La plainte a été déposée devant un tribunal du Michigan et sera ensuite transférée en Californie où sont assemblés les recours en nom collectif de particuliers contre le géant allemand.

Volkswagen, qui a recruté un avocat de renom américain pour l'aider à gérer cette crise sans précédent, a déjà mis de côté six milliards d'euros en prévision d'éventuels amendes et accords.