Entreprise "T out ce qui est courts séjours, à 3 ou 400 km de Bruxelles et citytrips, marche du tonnerre" , explique Pierre Fivet, directeur de la distribution de Neckermann (du groupe Thomas Cook). Hausse de 50 pc pour les citytrips à l'occasion du 1er mai et de 16 pc pour les déplacements en voiture chez Jetair (du groupe Tui). Les longs week-ends qui s'annoncent font l'affaire des vacanciers et des professionnels du secteur. Ce qui plaît ? Au-delà de la Belgique, Côte et sud du pays en tête, la France reste une valeur sûre avec Paris, l'Alsace, la Moselle, la Champagne, la Normandie et Disneyland Paris essentiellement, comme l'Allemagne et les Pays-Bas (surtout pour le marché flamand). Mais aussi le Sud tout court... Barcelone, Istanbul - que rejoindra samedi le premier vol régulier direct de Thomas Cook Airlines au départ de Bruxelles -, Rome, Venise et Lisbonne qui est de plus en plus populaire. Et même New York...

Il faut dire que le marché est porteur actuellement. " Le premier trimestre s'est très bien déroulé pour le secteur , affirme Patrick De Pauw directeur marketing de Connections. De plus en plus de gens réservent tôt."

Il faut dire aussi que le 1er mai tombe opportunément un mardi cette année, ce qui permet un joli pont et que le beau temps incite les gens à bouger - pour de courts séjours, toujours. "En mai, il y a plus de demande que d'offre , résume Pierre Fivet. A 95 ou 96 pc, tout est complet. Si on n'a pas encore réservé, il reste seulement quelques petits trous." Et de marteler : "En matière de citytrips, il faut réserver tôt. Les "first minute" sont bon marché et les "last minute" sont chers." Les tour-opérateurs (T-O) s'ajustant aussi sur la politique de prix des compagnies aériennes low-cost...

En outre, les T-O s'affairent pour attirer le client, ce qui pousse à l'achat (voir ci-contre). Neckermann est ainsi très actif avec des promotions, nouveautés et "canaux de distribution" comme les extraits de compte de Visa ou factures de Belgacom, entre autres. "Nous accueillons par ce biais beaucoup de nouveaux clients" , déclare Pierre Fivet.

Espagne ou Turquie ?

Et l'été ? Lui aussi se présente bien avec des réservations en hausse même s'il faut rester prudent puisque les professionnels du secteur estiment qu'à pareille époque, 30 à 40 pc des clients doivent encore réserver leurs vacances. En point de mire, une Turquie qui se remet de son recul enregistré en 2006 (pour cause de grippe aviaire). "Il semble que la Turquie va redevenir la première destination avion des Belges. Comme en 2005 qui était une année record pour elle , déclare Pierre Fivet. Et l'Espagne va rétrograder en deuxième position." Et le porte-parole de Jetair de renchérir : "L'Espagne reste n°1 des vacances en avion devant la Turquie mais celle-ci enregistre 50 pc de réservations en plus que l'année passée qui était chez nous un statu quo par rapport à 2005, année record." D'ailleurs, au niveau des destinations, dans son top 5, on retrouve la Riviera turque (Antalya) en n°1 et Bodrum en 4e position.

Enfin, chez Connections, on note un intérêt sans cesse renouvelé - le dollar reste bas - pour les Etats-Unis.

© La Libre Belgique 2007