Entreprise

Selon l'UCM, qui a sondé les commerçants indépendants de Bruxelles et Wallonie, les intempéries devraient avoir un "impact négatif sévère" sur les ventes de fin d'année. Quatre-vingt-quatre pour cent des commerçants constatent en effet que la météo influence le comportement des clients, qui se déplacent moins et achètent moins, indique l'UCM jeudi dans un communiqué.

L'enquête révèle également que les consommateurs restent globalement prudents dans leurs dépenses, 83% des commerçants estimant les dépenses des clients à moins de 100 euros pour les cadeaux de fin d'année. "Ils sont prudents aussi dans leurs choix: le succès des chèques cadeaux (31% des ventes) est grandissant", note l'UCM.

En ce qui concerne les ventes en ligne, seuls 20% des commerçants sondés pensent que leur part de marché est grignotée par internet. "Très durement touché par la crise, le commerce de détail est loin d'avoir retrouvé le sourire. A la mi-décembre, les stocks étaient généralement (63%) inférieurs ou égaux à ceux de l'an dernier. C'est l'indice d'une légère amélioration, mais les commandes avaient souvent été revues à la baisse", précise encore l'UCM.