Entreprise

Quelques semaines après avoir suscité la polémique en fermant son service gratuit de «chatting», MSN Belgique se réjouit du succès plus fort que jamais de MSN Messenger, son logiciel (gratuit lui aussi) de messagerie instantanée.

«Au 30 novembre dernier, nous comptions plus d'1,7 millions d'utilisateurs actifs de Messenger, soit deux fois plus qu'il y a un an», dit Marc Bresseel, le directeur de MSN Belgique. «Il s'agit tout de même d'un beau résultat pour un produit qui a été lancé il y a moins de quatre ans et qui est utilisé en moyenne 27 minutes par jour par les utilisateurs belges.»

Au moment où l' Internet advertising bureau dévoile d'excellents chiffres pour le premier semestre 2003 de la publicité en ligne en Belgique (lire par ailleurs), la filiale de Microsoft se réjouit particulièrement du potentiel publicitaire offert par le succès de MSN Messenger. «Je ne peux pas donner de chiffres précis parce qu'ils sont consolidés au niveau du groupe mais il est certain que tant Messenger que Hotmail, notre e-mail gratuit, prennent une part de plus en plus importante dans nos revenus publicitaires», affirme Marc Bresseel. «Par rapport à l'année dernière, les revenus provenant des annonces placées sur Messenger ont progressé de plus de 300pc.»

Et le patron de MSN Belgique de préciser que les utilisateurs de Messenger sont une cible particulièrement intéressante pour les annonceurs. «Nos études indiquent qu'ils sont notamment beaucoup plus nombreux que la moyenne à effectuer des achats sur Internet, à aller voir des concerts ou à sortir boire un verre», explique-t-il.

MSN Belgique compte d'ailleurs profiter de cette apparente facilité d'achat de ses utilisateurs pour lancer deux bouquets de services payants en mars prochain. Mais pas question (pour l'instant) de rendre Messenger ou Hotmail payants. Et ce pour la bonne et simple raison que divers concurrents, comme Yahoo, proposent gratuitement les mêmes services.

A noter par ailleurs que, selon des chiffres fournis par MSN, les internautes belges ne seraient pas loin d'être les champions du monde de la messagerie instantanée. Quarante-six pour cent d'entre eux utilisent en effet régulièrement un tel service, dont 83pc le logiciel MSN Messenger. Seuls le Mexique et l'Espagne font mieux, avec respectivement 59 et 47pc de pénétration.

© La Libre Belgique 2003