Entreprise

Alors que la rentrée des classes bat son plein dans les rayons des librairies-papeteries «Club», une autre actualité agite les coulisses de la chaîne. Le personnel a appris, samedi, par un article publié dans le «Tijd», que la société était à vendre.

Ses deux actionnaires principaux, Net Fund Europe - un fonds qui investit dans des entreprises spécialisées dans l'Internet et dans lequel Mitiska possède une participation de 23,58pc -, et KBC Investco sélectionneront prochainement une banque d'affaires pour activer le processus de vente, annonçait le journal financier flamand ce week-end.

L'information a été confirmée lundi matin aux quelque 300 membres du personnel.

Ancienne filiale du groupe de distribution GIB, aujourd'hui liquidé, Club compte 25 magasins en Belgique. A la fin 2001, la chaîne est passée dans le giron de Proxis, spécialisé dans la vente de livres, CD et DVD sur Internet. La «start-up» n'ayant pas les moyens financiers de se payer Club à l'époque, ce sont ses actionnaires qui avaient financé le rachat et qui étaient ainsi devenus les actionnaires de l'enseigne Club. Mais depuis le début, ceux-ci n'avaient, dit-on, pas vocation à rester longtemps dans le capital de la société. Il y a un an, Club avait absorbé les activités de Proxis (15 personnes).

La chaîne a réalisé, en 2004, un chiffre d'affaires de 50,57 millions d'euros et un bénéfice net de 1,61 million d'euros.

Quel repreneur?

Qui pourrait être intéressé par le rachat de Club? Il est trop tôt pour le dire. C'est que l'enseigne avait développé un concept assez inédit en Belgique, surtout en Wallonie. Mais vu ses très bonnes localisations dans les rues et centres commerciaux, on imagine que nombre de distributeurs étudieront le dossier attentivement. Mais rien ne dit que ce sera pour perpétuer l'enseigne.

© La Libre Belgique 2005