Entreprise

Le 26 avril, la direction de bpost annonçait aux syndicats son intention de restructurer certains de ses services non postaux. Plus de 500 emplois sont menacés. Quelque temps auparavant, bpost avait fait savoir qu’elle allait supprimer le 1er juillet la levée des boîtes aux lettres de rue le samedi.

Les syndicats socialiste et libéral refusent la présence du syndicat chrétien en commission paritaire. Le patron de bpost va jouer les médiateurs ce vendredi.

(...)