Entreprise

Kinepolis a vu son chiffre d'affaires bondir de 38,5% au premier semestre, à 221,8 millions d'euros, à la suite de l'acquisition en décembre 2017 du groupe cinématographique canadien Landmark Cinemas, indique-t-il jeudi. 

La vague de chaleur et la Coupe du monde de football ont néanmoins pesé sur la fréquentation des salles en Europe. Le nombre de visiteurs a, lui, augmenté de 45,1%, à 17,1 millions. Outre l'acquisition de Landmark Cinemas, le rachat des cinémas néerlandais NH Bioscopen explique cette hausse. "Malgré le beau temps et une offre de films moins porteuse au deuxième trimestre, Kinepolis réussit à poursuivre sa croissance", se réjouit le CEO du groupe, Eddy Duquenne, cité dans un communiqué.

La vague de chaleur des derniers mois et la Coupe du monde sont à l'origine d'une baisse du nombre de visiteurs dans certains pays au cours du deuxième trimestre. Sur l'ensemble du premier semestre tant la Belgique (3,88 millions, -1,8%), que la France (3,28 millions, -9,7%) ou l'Espagne (2,03 millions, -1,6%) affichent une fréquentation en recul. En revanche, les acquisitions ont soutenu la fréquentation aux Pays-Bas (1,75 million, +15%) tandis que la Canada, et ses 5,64 millions de visiteurs, représente déjà plus d'un quart du chiffre d'affaires de Kinepolis, derrière la Belgique qui reste le premier marché avec 32,5% des produits.

L'ebitda du groupe s'inscrit à 51 millions d'euros (+18,8%) pour un bénéfice net sur le premier semestre de 18,9 millions d'euros (+19,8%).

Kinepolis, qui a fêté le 17 avril dernier son 20e anniversaire à la Bourse de Bruxelles, affichait à la fin du premier semestre 2018 une dette financière nette en hausse de 36% à 305 millions d'euros.