Entreprise

Les syndicats ont suspendu leurs blocages aux portes des brasseries du groupe AB InBev mais attendent de la direction qu'elle donne d'ici dimanche soir "un signal clair" par rapport à leurs revendications. "Si aucune réponse claire ne vient, les actions se poursuivront", avertit Kris Vanautgaerden, du syndicat chrétien ACV. Une action syndicale a bloqué vendredi matin les portes des brasseries de Louvain, Hoegaarden et Jupille. L'action est une réponse syndicale au fait que la direction refuserait les revendications des syndicats portant sur un renouvellement d'une garantie d'emploi en vigueur au sein de la société. Les syndicats souhaitent que cette garantie soit prolongée et améliorée.

La direction a réagi aux blocages en disant vouloir continuer à dialoguer "de manière constructive", ce qui a conduit les syndicats à suspendre leur action vers 14h30. "Nous nous remettons autour de la table avec la direction et donnons toutes ses chances à la concertation. Mais si nous n'avons pas de réponse claire d'ici dimanche soir, les actions se poursuivront lundi matin", met en garde Kris Vanautgaerden.