Entreprise

LE MARCHÉ DES TOUR-OPÉRATEURS (T-O) est marqué par la crise et a connu ces derniers temps une influence négative à cause de la guerre en Irak, du risque accru d'attentats et du climat économique défavorable, a-t-on appris à l'occasion d'une conférence de presse de l'Association of Belgian Tour-Operators (ABTO). Les voyagistes ont vendu 4 pc de voyages en moins l'hiver dernier. Par contre, les pays les plus touchés l'an dernier par les conséquences des attentats du 11 septembre (Egypte, Maroc et Tunisie) ont enregistré les résultats les plus encourageants l'hiver dernier. Ainsi, avec une augmentation de réservations de 85 pc, le grand gagnant de l'hiver dernier est sans conteste l'Egypte. A contrario, les grands perdants sont Chypre (-17,5 pc) et la Turquie (-10,4 pc). Si le segment des moyennes et courtes distances a enregistré un recul de 6 pc, le segment des longues distances se porte bien, enregistrant un bond de 19,7 pc, avec la croissance la plus importante enregistrée du côté du continent américain (+28,6 pc) où un cours favorable du dollar a influencé les marchés positivement. Depuis la fin de la guerre en Irak, le marché semble se rétablir. A la fin du mois d'avril, les membres de l'ABTO notaient une perte cumulée de 2,7 pc; perte qui pourrait encore être rattrapée d'ici l'été.

© La Libre Belgique 2003