Entreprise

La députée wallonne Marie-Dominique Simonet (cdH) a décidé de quitter la présidence de Liege Airport, annonce L'Echo samedi. Alors qu'elle a été nommée à ce poste il y a un an, et que son mandat vient d'être renouvelé à l'unanimité par l'actionnaire majoritaire NEB (Nethys-Ethias-Belfius), elle a préparé sa lettre de démission et a déjà informé le président du cdH Benoit Lutgen de sa décision. "Ma situation me permet de rester et elle est légale", insiste-t-elle dans les pages du quotidien. "Mais aujourd'hui, l'évolution des choses me pousse à prendre cette décision. Je ne veux pas dépenser mon énergie à justifier mon mandat alors que le projet économique de Liege Airport mérite toute l'attention".

Des critiques avaient notamment pointé que l'ancienne ministre francophone de l'Enseignement n'aurait pas pu être nommée au conseil d'administration de Liege Airport par la Région wallonne, vu que ce cumul est interdit. Les récentes allégations de la directrice générale de Publifin Bénédicte Bayer, selon laquelle des pressions politiques auraient été exercées pour que certaines personnes soient nommées administrateurs dans le quota NEB, et non celui de la Région wallonne, avaient contribué à la polémique.

"C'est avec un pincement au cœur que je prends cette décision", précise Marie-Dominique Simonet, qui indique au passage que, dans le débat sur les cumuls de mandats, "la solution un homme/une femme-un mandat (...) serait une grave erreur".