Entreprise

Luc Missorten (52 ans) ne se sera pas éternisé chez UCB dont il était le CFO (Chief Financial Officer) depuis novembre 2004. Le dernier Belge au comité de direction du groupe s'en ira début septembre, soit trois ans et demi après être arrivé dans le groupe pharmaceutique belge. Il a "décidé de poursuivre de nouveaux défis", souligne le communiqué publié hier. "Le contexte dans lequel Luc Missorten a pris sa décision est normal. Il n'y a pas de scénario catastrophe", nous a assuré Jean-Christophe Donck, responsable de la communication. "Son action a été déterminante pour l'intégration de Celltech et l'acquisition de Schwarz Pharma", précise le communiqué. "Le chapitre étant achevé, le moment était logique de tourner une page", souligne Luc Missorten. Avant d'arriver chez UCB, il était passé par InBev. Il est également membre du conseil d'administration du groupe Vandemoortele.

Le nouveau CFO a été identifié mais n'a pas pu être annoncé hier "en raison de certaines obligations juridiques qui ne sont pas sous le contrôle d'UCB", selon Jean-Christophe Donck.

L'annonce de la démission de Luc Missorten a mis sous pression le cours de l'action UCB qui a clôturé en baisse de 3,76 pc à 42,20 euros. Pour Thibaud Rutsaert, analyste à la Banque Degroof, il est "logique que le cours baisse quand on annonce qu'une personne clé s'en va". D'après l'analyste, il s'agit d'un "départ inattendu", mais il n'y a pas de raison de spéculer quelque chose de particulier à ce propos. Ce départ laisse peut-être penser que l'intégration de Schwarz Pharma qui devait être achevée pour fin 2007 a été plus rapide que prévu.

Toujours d'après l'analyste, l'action devrait continuer à évoluer de manière assez erratique. Elle a fortement souffert de l'annonce, en mars dernier, d'un délai dans la procédure d'approbation du Cimzia, le prochain médicament vedette du groupe, qui subira un retard d'environ deux ans en raison d'essais cliniques supplémentaires demandés par la FDA (Food and Drug Administration), l'autorité de contrôle américaine.

Certains analystes se demandent si d'autres changements ne vont pas intervenir prochainement au sein du comité de direction d'UCB où plusieurs personnes approchent de l'âge de la pension.