M. Marcourt demande à la direction de faire connaître sa stratégie à long terme

Publié le - Mis à jour le

Entreprise / Emploi

Le ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, regrette l'attitude de la direction d'ArcelorMittal et demande à celle-ci de faire connaître sa stratégie à long terme, en réaction à l'annonce jeudi par la direction d'ArcelorMittal de retirer son plan d'investissement de 138 millions d'euros. Selon le ministre, la direction "mêle deux problèmes": les modalités d'exercice de la procédure Renault et l'avenir de la sidérurgie.

"Je demande à toutes les parties et en particulier à la direction d'ArcelorMittal de prendre conscience de la situation dans laquelle est plongé l'ensemble des travailleurs. Je ne crois pas qu'en prenant en otage le packaging et certaines lignes du froid, cela permettra d'aborder la situation de manière équilibrée", estime M. Marcourt, cité dans un communiqué.

Le ministre wallon de l'Economie demande également à la direction du groupe sidérurgique de faire connaître sa stratégie à long terme ainsi que son plan pour l'avenir du bassin liégeois.

"Même si nous sommes dans une situation économiquement difficile, il appartient au groupe de montrer cette stratégie", poursuit Jean-Claude Marcourt, pour qui la décision d'arrêter la phase à chaud "relève de la seule responsabilité d'Arcelor Mittal qui doit démontrer non seulement sa capacité à pouvoir alimenter la ligne à froid de manière satisfaisante mais aussi en quoi les lignes à froid pourront être concurrentielles en s'appuyant sur un secteur de recherche fondé sur l'excellence."

M. Marcourt indique enfin être "à la disposition de toutes les parties en ce compris la direction d'Arcelor Mittal, pour démontrer le souhait du bassin liégeois d'assurer sa pérennité".

Le gouvernement wallon examinera la situation lors d'une réunion qui se tiendra durant la semaine.

Publicité clickBoxBanner