Entreprise

Meg Whitman va quitter en début d'année prochaine la direction de Hewlett Packard Enterprise (HPE) où lui succèdera Antonio Neri, a indiqué le groupe informatique américain mardi tout en présentant des résultats mitigés.

Meg Whitman, considérée comme l'une des femmes les plus influentes dans le secteur de la technologie, avait pris la tête de Hewlett Packard en 2011. Elle avait notamment présidé à sa séparation en deux entités distinctes, HP Inc. reprenant les activités dans les PC et les imprimantes, et HPE celles des logiciels et conseils aux entreprises. Elle avait gardé la tête de HPE.

Mme Whitman, 61 ans, conservera la tête du groupe jusqu'en février prochain et restera ensuite au Conseil d'administration.

Antonio Neri, 50 ans, qui était déjà président de HPE, a pour sa part rejoint Hewlett-Packard en 1995 et en avait été nommé président en août dernier.

Meg Whitman avait également eu des ambitions politiques et s'était présentée comme candidate du parti républicain aux élections pour le poste de gouverneur de Californie en 2009 mais avait été battue par le démocrate Jerry Brown. Elle avait toutefois exprimé sa préférence pour la candidate démocrate Hillary Clinton lors de l'élection présidentielle de 2016 qui avait vu la victoire du républicain Donald Trump.

La création de Hewlett-Packard, l'un des grands noms de l'informatique mondiale, remonte à 1939 et le groupe porte le nom de ses fondateurs, William Hewlett et David Packard.

HPE a également annoncé mardi des résultats mitigés pour le 4e trimestre de son exercice décalé et son exercice annuel 2017.

Ils font ressortir un bénéfice net trimestriel de 524 millions de dollars (+73,5%) et annuel de 344 millions de dollars en baisse de 90% par rapport à 2016.

Le groupe a inscrit sur son exercice annuel d'importantes charges de restructuration, notamment au 3e trimestre, expliquant le fort recul du bénéfice net.

Le chiffre d'affaires a légèrement baissé sur l'année à 28,871 milliards de dollars (-4,7%) mais a progressé sur le trimestre de 4,6% à 7,660 milliards de dollars, toutefois inférieur aux prévisions des analystes (7,77 milliards de dollars).

Le bénéfice ajusté par action a atteint sur le trimestre 32 cents, supérieur de 4 cents aux attentes.

HPE prévoit de réaliser un bénéfice par action ajusté de 20 à 24 cents au 1er trimestre de son exercice 2018, là où les attentes actuelles sont de 28 cents.

En raison du chiffre d'affaires inférieur aux attentes au 4e trimestre et des prévisions décevantes, l'action chutait lourdement dans les échanges d'après séance à Wall Street, perdant 6,37% à 13,22 dollars vers 22h00 GMT.