Entreprise

L’entreprise américaine Metronom Health a choisi Mont-Saint-Guibert pour installer son siège international, sous le nom de Metronom Health Europe. L’installation, qui devrait permettre de créer 20 emplois directs, est liée à la future commercialisation dans 55 pays du produit mis au point par Metronom Health. Cette dernière est prévue pour le premier trimestre 2019. Elle est financée à hauteur de 21 millions d’euros par des investisseurs américains et belges, mais aussi par la Région wallonne.

"La Belgique possède un fort potentiel en termes de compétences en ingénierie, électronique, logiciel et essais cliniques. Le gouvernement wallon a la volonté stratégique de développer la santé numérique, ce qui nous a poussés à nous installer en Belgique", indique Michel Lussier, le CEO de l’entreprise.

En finir avec les piqûres au doigt

Metronom Health travaille à des solutions pour les diabétiques. L’entreprise a développé un système de contrôle glycémique continu (MCG) qui consiste à mesurer sa glycémie, non pas en se piquant le doigt plusieurs fois par jour mais grâce à un petit dispositif placé sur l’abdomen ou derrière le bras. Les données récoltées sont ensuite transmises à un récepteur, de façon à optimiser le dosage d’insuline.

Les MCG mis sur le marché restent largement sous-utilisés par les diabétiques qui ont besoin d’insuline, en raison de leur coût élevé et de leur manque de précision, avance Metronom Health. Celui mis au point par l’entreprise aurait quatre avantages, souligne-t-elle. Il ne coûtera que 5 euros par jour au patient et est beaucoup plus précis que ses concurrents. Il permet aussi de mesurer en permanence la précision du capteur et signale à l’utilisateur s’il y a un problème technique. Enfin, la mesure de glycémie est transmise par Bluetooth vers n’importe quel smartphone; les résultats étant accessibles via une communication Internet cryptée vers l’entourage du patient.

Metronom Health annonce que la commercialisation de son MCG, au départ de Mont-Saint-Guibert, devrait créer des emplois directs et indirects, via de la sous-traitance. Et en cas de succès du produit, peut-être "des centaines".