Entreprise

Microsoft, le géant américain des softwares, a décidé de supprimer sa messagerie web Hotmail dès l’an prochain et de la remplacer par "Outlook.com". Une mauvaise nouvelle pour tous ceux qui utilisent une adresse Hotmail depuis de nombreuses années ? Non ! Que les internautes se rassurent, l’ancienne adresse Hotmail pourra être conservée. Il suffira de la "mettre à jour" sur le nouveau système grâce à une simple option.

Dans ce cas, l’adresse restera identique. La seconde solution sera de la convertir en la remplaçant par une adresse en "@outlook.com". Tout cela sera bien entendu expliqué en long et en large par Microsoft : pas question de perdre ces précieux utilisateurs.

Outre le "rafraîchissement" de son système, Microsoft entend rendre sa nouvelle messagerie web plus attractive. De nouvelles fonctionnalités viendront s’ajouter à celles déjà proposées par Hotmail. Les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, LinkedIn, Google et même Skype seront automatiquement intégrés dans la plate-forme. L’internaute aura ainsi la possibilité de combiner sa messagerie web aux réseaux sociaux sur lesquels il est également présent.

Pour Vincent Joris, responsable produits pour Hotmail, l’aspect le plus important de cette décision est le lancement "d’un nouveau service qui combine à la fois les e-mail, les réseaux sociaux et Messenger." Et d’ajouter que "pratiquement toutes les données des utilisateurs, qu’il s’agisse de leurs contacts comme de leurs calendriers, seront sauvegardées en utilisant Outlook."

Est-ce si important ? Oui, on parle ici de quelques 300 millions d’utilisateurs Hotmail, dont plus de 3 millions de Belges. Des utilisateurs séduits dans les années ‘90 par ce service gratuit, un des premiers accessible via une fenêtre web, et qui fut racheté en 1997 par Microsoft. Et à cet égard, Vincent Joris se veut rassurant. "Bien que nous soyons encore dans une phase de test, la version définitive du nouveau système devrait voir le jour rapidement", a-t-il déclaré avant d’ajouter que "le nouveau service avait été testé par des groupes spécifiques qui avaient permis la simplification de la messagerie, l’intégration d’autres services ainsi qu’une plus grande attractivité de la messagerie. Des couleurs permettront par exemple aux internautes d’avoir une plus grande visibilité sur le contenu de leur boîte mail. D’autres fonctionnalités comme les fenêtres permettant de "répondre", de "répondre à tous" ou de "transférer un message" contribueront à la modernisation du système".

Concernant la sécurité, "les internautes qui choisiront de combiner messagerie web et réseaux sociaux seront amenés à redoubler de prudence en choisissant des mots de passe et des login différents". Cela évitera le piratage par les hackers à la fois du compte mail, Facebook et Twitter de l’utilisateur. Microsoft a également précisé que "les e-mails et leurs pièces jointes ne seront pas analysés en vue de vendre ces informations aux annonceurs ou à n’importe quelle autre société. De plus, aucune publicité ne s’affichera dans les conversations privées de l’internaute".