Entreprise Le géant de Redmond a mis sur la table 7,5 milliards de dollars. L’opération suscite des craintes dans la communauté des développeurs.

Microsoft a annoncé lundi être parvenu à un accord pour racheter pour 7,5 milliards de dollars (environ 6,4 milliards d’euros) GitHub, une plate-forme dédiée à l’hébergement et au développement de logiciels libres. 

Créée en 2008, cette société permet à des développeurs de gérer des logiciels en coopération et compte plus de 28 millions d’utilisateurs à travers le monde. Microsoft affirme que via cette acquisition, les deux entreprises vont permettre aux développeurs de disposer de nouveaux outils à chaque étape de développement d’un logiciel, ce qui leur permettra de fournir de nouveaux services à leurs utilisateurs. "Nous ferons de notre mieux pour donner les moyens à chaque développeur de concevoir, fabriquer, innover et résoudre les défis les plus pressants du monde", a tenu à souligner Satya Nadella, le PDG de Microsoft. 

Le dirigeant a également tenté de répondre à l’inquiétude partagée dans la communauté des développeurs où on redoute que le géant des logiciels ne dénature le concept de GitHub, notamment son approche collaborative et de logiciel libre et en verrouille la souplesse d’utilisation ou cherche à en tirer profit. "Microsoft est une entreprise de développeurs avant tout et en joignant nos forces avec GitHub nous renforçons notre engagement pour la liberté des développeurs, l’ouverture et l’innovation", a déclaré Satya Nadella. 

L’entreprise de Redmond est un poids lourd des logiciels dont les codes source ne sont pas librement accessibles, modifiables, distribuables et exécutables, ce qui est l’opposé de la philosophie défendue par GitHub. Microsoft a toutefois amorcé des changements vers la culture du logiciel libre.