Entreprise

Le savoir belge culinaire fut à l’honneur ce lundi, lors de la première journée de la mission économique en Corée du Sud avec le Show Cooking Event « A taste of Belgium ». 

Il n’était pas encore midi (heure locale) quand la princesse Astrid, tout de rouge vêtue, accompagnée notamment du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et de la secrétaire d’État bruxelloise, Cécile Jodogne, a pu goûter sa première bière avec les explications de Daniella Provost, une psychologue de formation qui est devenue par « hobby » sommelière en bière. Présente à Séoul, après avoir tout simplement proposé sa candidature aux Affaires étrangères, la sommelière avait sélectionné notamment une Maredsous 6, une Duchesse de Bourgogne et une Rochefort 8.

Direction ensuite vers le chef à domicile wallon Dimitri Modave. Ayant atterri quelques heures auparavant à Séoul, le vice-Ministre-président wallon Jean-Claude Marcourt est arrivé juste à temps pour participer à la dégustation et à l’incontournable séance photos. Quelques mètres plus loin, Denis Broeckx, qui tient « l’épicerie du Cirque en Comptoir », un resto situé dans un quartier branché d’Anvers dénommé auparavant le « petit Paris », avait préparé des vols au vent miniatures. Le ministre flamand de l’Economie Philippe Muyters, n’a pas manqué de s’intéresser à ce jeune chef au moment où les flashs crépitaient.

C’est le chocolatier de Florenville, Edouard Bechoux qui était chargé du dessert avec une préparation en « live » de bananes flambées à la Chouffe et enrobées de chocolat. Une recette agrémentée d’une feuille de laurier (pour enlever l’amertume) qui a intrigué Peter De Crem, toujours tiré à quatre épingles et qui avait mis des boutons de manchette aux couleurs de la Belgique. Petit clin d’œil pour un secrétaire d’État qui aime ça.

Quant à la princesse Astrid, à la vue de toutes ces calories, elle s’est étonnée que le chef reste toujours aussi mince. Ce qui a fait rire de bon cœur Philippe Muyters.

Deux francophones et deux néerlandophones -équilibre oblige- étaient donc à l’honneur pour un savoir-faire belge culinaire et gastronomique, qui a toujours la cote à l’étranger.