Entreprise

Mardi, peu après la clôture de la Bourse, le groupe Solvay l’a annoncé: son patron Jean-Pierre Clamadieu, à la barre du groupe belge depuis 2012, quittera prématurément ses fonctions.

Initialement, son mandat de CEO devait se terminer en septembre 2019. Mais le groupe Solvay a ouvert dès ce soir la voie de sa succession. Qui devrait être bouclée avant la fin de cette année. En cause, la nomination de ce même Jean-Pierre Clamadieu à la présidence d'Engie. Un cumul s'avérait en effet diffcilement envisageable en raison de la charge de ces deux fonctions. "Les candidatures internes et externes seront étudiées avec pour objectif de conclure cette transition d'ici à la fin de l'année", souligne le groupe Solvay. Entretemps, le groupe belge précise que le patron français restera focalisé "sur la mise en œuvre des priorités stratégiques du groupe".

Le bilan de Jean-Pierre Clamadieu à la tête de Solvay est, il est vrai, impressionnant.