Entreprise

Gare à ceux qui n'auront pas fourni, à la demande de leur banque, une copie de leur carte d'identité: leur compte pourra être bloqué. C'est le quotidien flamand «De Tijd» qui l'annonçait hier: la banque Delta Lloyd a déjà bloqué pas moins de 14000 comptes. L'institution financière précise toutefois qu'il s'agit de clients avec lesquels elle n'est pas parvenue à entrer en contact malgré plusieurs démarches (courriers et appels téléphoniques). De plus, «si le compte d'un client est bloqué, il lui suffit de se présenter à la banque avec une copie de sa carte d'identité et ses avoirs seront immédiatement débloqués», assure Vic Moeyersoons, porte-parole de Delta Lloyd Bank. Quelque 100000 Belges devraient encore régulariser leur situation, selon les chiffres recueillis auprès des banques.

Cette mesure se base sur les textes légaux relatifs à la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Une loi prévoit notamment que les banques «doivent identifier leurs clients et vérifier leur identité, au moyen d'un document probant, dont il est pris copie.» Elle ajoute que si les banques «ne peuvent accomplir ce devoir de vigilance, elles ne peuvent nouer ni maintenir une relation d'affaires.»

Reste que ces nouvelles contraintes ne sont pas pour plaire aux clients des banques. Fournir une copie de carte d'identité peut paraître anodin mais, dans certains cas, cette démarche s'accompagne de force tracas. Nous avons pris connaissance du cas d'une personne qui, ayant ouvert un compte fin mars 2004, a reçu deux courriers différents, les 19 et 20 avril, lui demandant de prendre contact avec son agence bancaire, sans plus de précision, si ce n'est la sanction potentielle d'un blocage de compte le 30 juin en cas d'absence de réaction. A l'agence, on lui précisa qu'il fallait fournir copie de sa carte. Ne l'ayant pas sur elle, cette personne rentra chez elle, la scanna par ordinateur et rendit la copie à l'agence. Las! Le format n'était pas adéquat et l'infortunée dut à nouveau accomplir la même démarche. La formalité enfin remplie, elle reçut encore erronément le 4 mai une lettre de rappel la menaçant cette fois de bloquer son compte le 11 mai... Ce qui l'obligea encore à prendre contact avec l'agence pour s'assurer que tout était en ordre.

Clients désorientés

«Nous avons également reçu des plaintes de personnes concernées par cette mesure, signale Jean-Philippe Ducart, porte-parole de Test-Achats. Comme la loi n'est pas très précise, certaines banques ont exigé la présence des clients pour effectuer la copie dans l'agence, d'autres se contentant d'une copie envoyée par la poste. Le consommateur a pu s'en trouver désorienté.» La lutte contre le terrorisme entraîne parfois certains petits tracas...

© La Libre Belgique 2004