Entreprise

Une première: trois écoles de gestion belges figurent dans le «top 15 » européen du classement des «Masters in management» réalisé chaque année par le «Financial Times» et publié lundi. Alors que sept des grandes écoles françaises de commerce trustent les premières places, la Vlerick Gent Management School figure en douzième position, la Solvay Business School (ULB), en quatorzième, et l'IAG de la Louvain School of Management (LLN), en quinzième. Ce classement se fonde sur le salaire, le taux d'emploi trois mois après la sortie, la mobilité internationale, l'excellence académique du corps enseignant, etc. Au total, plus de 15 critères sont retenus par les enquêteurs.

«Nous tenons bon, malgré les petits moyens de la Communauté française», nous déclare Philippe Biltiau, président de la Solvay Business School, tout heureux que ce classement «lui permette de titiller ses collègues et empêche ceux-ci de se reposer sur leurs lauriers». A propos du score recueilli par la Vlerick School, M. Biltiau rappelle que celle-ci dispense «une formation privée, étalée sur un an, payée 8 500 €, bref, totalement différente de celle offerte par Solvay et l'IAG vu qu'elle s'adresse en plus à ceux qui sont déjà détenteurs d'un master».

«Figurer dans le classement du «FT» est une reconnaissance visible et authentique. C'est un outil bien utile pour le futur étudiant qui hésite entre l'une ou l'autre école», renchérit Yves De Rongé, président de l'IAG-Louvain School of management. Et de souligner que l'IAG bénéficie en outre de l'accréditation «Equis», «un autre type de reconnaissance briguée par les plus grands». Actuellement 92 écoles sont accréditées «Equis» dans le monde, dont 3 en Belgique (également Vlerick, Solvay et IAG). Elle est menée par la «European foundation for management development», renommée pour son action dans l'amélioration continue du développement du management.

© La Libre Belgique 2006