Entreprise

"Notre ambition est d’ouvrir un nouveau Center Parcs par an , sourit Mark Haak Wegmann, CEO de Center Parcs, lors de la présentation à la presse, jeudi, du groupe Pierre & Vacances Center Parcs. Jusqu’ici, la moyenne était d’une ouverture tous les deux ans" . Effectivement, Center Parcs aujourd’hui, c’est 21 domaines aux Pays-Bas, en France, en Allemagne et en Belgique (qui compte deux Center Parcs : Erperheide à Peer et De Vossemeren à Lommel) et quatre Sunparks dans notre pays (acquis en 2007). Soit 25 sites pour Center Parcs (racheté par Pierre & Vacances en 2007) qui fête ses 50 ans cette année. Et qui investit en 4 ans (2016-2020) un milliard d’euros, dans la rénovation et l’agrandissement des 21 domaines (200 millions) et dans la création de nouveaux sites (plus de 800 millions).

En Belgique, ce sont plus de 100 millions qui sont investis. Dans la montée en gamme du Sunparks de Vielsalm qui se transforme en Center Parcs Les Ardennes (35,2 millions dont 4 millions de subsides). Ce sera le premier Center Parcs en Wallonie; il ouvrira le 22 décembre. Le gros de l’investissement (78 millions) sera consacré à la construction du premier parc du groupe qui disposera du nouveau label premium "Resorts by Center Parcs" : Terhills Resort, qui devrait ouvrir ses portes à Dilsen-Stokkem, non loin de Maasmechelen, fin 2019. Ce parc de vacances de luxe abritera 250 villas. Car Center Parcs, tout comme Pierre & Vacances (voir aussi "La Libre Immo" du 11 mai), revoit sa gamme à la hausse. A l’instar d’un certain Club Med. la marque lance un 4e niveau de confort pour ses hébergements, étoffe son choix d’activités, pousse la flexibilité avec une arrivée et un départ le jour de votre choix, mais aussi la digitalisation. Et puis rénove et ouvre. Pour l’heure, neuf parcs sont en rénovation (les 21 le seront dans les cinq ans). Villages Nature (près de 400 millions d’investissement) ouvrira mis août à proximité de Paris, fruit d’un partenariat entre Pierre & Vacances Center Parcs et Eurodisney S.C.A., la société qui exploite Disneyland Paris. Le site sera géré par Center Parcs. En 2018, un nouveau parc devrait ouvrir en Allemagne (360 millions d’investissement), avant Terhills Resort en 2019 et… la Chine à partir de 2020 avec des concepts inspirés du modèle Center Parcs.

Quant à la transformation, en Belgique, des trois autres Sunparks en Center Parcs, elle est dans le pipeline et sera fonction du succès de la première mutation à Vielsalm. Celle-ci s’accompagne de la vente de ses 350 cottages : 173 à CBC et 177 proposés à des investisseurs divers (70 doivent encore trouver preneurs). Les trois Sunparks qui restent appartiennent au fonds d’investissement français Foncière des Murs. Et les deux Center Parcs belges à Blackstone. Avec lesquels il faudra le cas échéant négocier la vente des hébergements pour financer leur transformation ou rénovation.