Entreprise En reconnaissant un syndicat des pilotes anglais, la compagnie irlandaise continue de diviser pour mieux régner.

Une première historique. Voici comment Ryanair a qualifié l’accord reconnaissant le syndicat de pilotes Balpa, comme instance représentative au Royaume-Uni. En fait, ce n’est pas vraiment une nouveauté européenne, puisque la compagnie low cost avait déjà reconnu "formellement" le syndicat irlandais Impact en décembre dernier. L’accord (écrit) avec les pilotes britanniques semble toutefois plus concret. Pour rappel, suite à une grogne sociale inédite ayant amené Ryanair à annuler près de 20 000 vols, la compagnie avait décidé de rencontrer différents syndicats européens pour tenter de résoudre la crise. Le transporteur irlandais, dont la hantise des syndicats est publique, est-il en train de rentrer définitivement dans le rang ? Différents éléments incitent à la prudence.

1 - Ryanair met la pression sur les pilotes des autres pays européens