Entreprise

Frank Hardeman, le nouveau patron du gendarme nucléaire, défend l’action de l’agence qui avait autorisé le redémarrage des centrales dont le bunker est touché par des anomalies.

(...)