Entreprise L’action marketing du Mondial, matérialisée par l’attaque prolifique des Diables, va faire quelques déçus.

Il nous faut d’abord redire qu’il y a énorme méprise. Non, comme on l’a lu à peu près partout, Krëfel n’a pas du tout souffert du seizième but planté par Eden Hazard lors de la petite finale face à l’Angleterre. Bien au contraire.

Toutefois, tout n’est pas rose.