Entreprise

La carte d’identité électronique permet déjà, depuis plus d’un an, d’acheter un billet sans papier à la SNCB. Le contrôleur introduit la carte dans son lecteur et voit si vous avez bien acheté préalablement votre billet via Internet.

Désormais, cette même carte pourra être utilisée comme une carte bancaire : vous pourrez régler vos achats en introduisant votre carte dans le terminal et vous validerez l’opération en introduisant votre code secret.

"La carte d’identité pourra être utilisée comme moyen de paiement", souligne donc Robert Masse, directeur de la société Loyaltek, qui a mis au point cette nouvelle technologie grâce, notamment, à un coup de pouce financier de la Région Bruxelloise.

"Nous nous approchons de mon rêve ultime de remplacer toutes les cartes présentes dans un portefeuille par une seule carte", se réjouit Vincent Van Quickenborne, ministre fédéral de l’Economie et de la Simplification administrative.

Un "rêve ultime" que l’on approchera toutefois à petits pas

Pas question, en effet, de pouvoir dès aujourd’hui payer partout avec sa carte d’identité électronique (voir ci-dessous) : le système vient à peine de terminer sa période de test et va seulement commencer à être implémenté.

Quelles sont les possibilités ? Elles sont multiples.

D’une part, la carte d’identité électronique peut être utilisée en interne, comme dans un restaurant d’entreprise. Pour faire simple, vous créez avec votre carte d’identité un compte "on line" interne à l’entreprise, que vous pouvez alimenter de quelques dizaines d’euros. A chaque fois que vous achèterez un sandwich ou une boisson, vous paierez avec votre carte d’identité et votre compte entreprise sera automatiquement débité. Il sera possible de consulter ce compte en ligne, et d’y voir tous les mouvements.

Le système a été expérimenté au siège de la société Yara, situé en région bruxelloise. La cantine doit toutefois être dotée du terminal ad hoc.

Les chèques repas électroniques pourraient aussi être versés sur ce compte.

Les cantines des écoles sont une autre piste de développement, d’autant que tout enfant de 12 ans ou plus possède une carte d’identité électronique.

Il sera aussi possible de payer chez le commerçant avec sa carte d’identité, en débitant son compte à vue ou sa carte de crédit. Pour la carte de crédit, ce sera rapide : le site Internet de Loyaltek doit bientôt proposer de "lier" carte d’identité et carte de crédit. Il faudra pour cela avoir un lecteur de carte d’identité à disposition et ensuite trouver un commerçant acceptant ce type de paiement.

Pour avoir une liaison entre la carte d’identité et votre compte à vue, il faudra attendre. "C’est possible techniquement, mais c’est un processus long et difficile", reconnaît Robert Masse.