Entreprise

Dexia a enregistré une perte nette de 419 millions d'euros au premier semestre de l'année 2018, indique la banque vendredi dans un communiqué. Ce résultat est impacté par la hausse des taxes et contributions réglementaires ainsi que par les éléments de volatilité comptable. Le groupe explique cette forte variation de la volatilité comptable sur le semestre par la volatilité accrue au sein de la zone euro et les perturbations du marché en livre sterling dans le contexte du Brexit. Le résultat net récurrent accuse lui une perte de 173 millions d'euros.

Dexia a par ailleurs poursuivi ses efforts en matière de réduction et de simplification de son bilan, avec notamment la vente de sa participation dans sa filiale en Israël et la fermeture de la succursale de Dexia Crédit Local au Portugal, ajoute la banque. Son départ d'Israël, où la banque était active depuis 2001, lui permet de respecter le programme de cession obligatoire de ses principales franchises commerciales, un engagement pris par les États belge, français et luxembourgeois dans le cadre du plan de résolution ordonnée approuvé par la Commission européenne en décembre 2012.

Le groupe a aussi continué à réduire son portefeuille d'actifs commerciaux de 7,6 milliards d'euros sur le semestre, dont 3,8 milliards de cessions.