Entreprise

La direction de Carrefour Belgique souhaite instaurer davantage de polyvalence pour les travailleurs de ses supermarchés, a indiqué la vice-présidente du SETCa Myriam Delmée mercredi soir à l'issue d'un conseil d'entreprise. Les syndicats sont dubitatifs. Cette polyvalence pourrait par exemple amener les caissières à effectuer des tâches plus diverses, a indiqué Myriam Delmée. Mais les syndicats ont des doutes quant à l'organisation de cette diversification et au gain de rentabilité qui en découlerait.

Le conseil d'entreprise de mercredi s'est déroulé dans un climat toujours très tendu, selon la syndicaliste. Sur une centaine de questions posées à la direction, une trentaine ont donné lieu à une réponse.

"Nous devons maintenant examiner cette masse d'information et analyser les chiffres récoltés."

Les éclaircissements demandés sur la stratégie commerciale de Carrefour, notamment, ont déçu les syndicats. "Ils ont une position très faible. Nous n'avons rien appris de neuf sur le sujet", a réagi Mme Delmée.

Des rencontres entre direction et délégués locaux ont été planifiées au sein des magasins qui doivent fermer. Deux autres conseils d'entreprise sont prévus, les 21 et 26 février.