Entreprise Porsche devient ainsi le premier constructeur allemand à renoncer à cette technologie.

Porsche a annoncé dimanche devenir le premier constructeur automobile d’Allemagne à sortir du diesel, et ce trois ans après la découverte de l’escroquerie des moteurs truqués orchestrée par le géant Volkswagen. "Désormais il n’y aura plus de diesel chez Porsche", a déclaré dans l’édition de dimanche du quotidien Bild Oliver Blume, patron de la légendaire marque de luxe appartenant à Volkswagen.

"L’image de Porsche a souffert"

Il indique vouloir se concentrer sur les moteurs essence et hybrides ainsi que, dès 2019, "sur des véhicules électriques purs". "Nous n’avons jamais développé et produit de moteurs diesel nous-mêmes (ceux-ci provenaient d’autres marques du groupe Volkswagen, NdlR) mais l’image de Porsche a quand même souffert. La crise du diesel nous a créé beaucoup d’ennuis", a-t-il justifié, relevant que son entreprise ne proposait déjà plus une telle motorisation depuis février 2018, un "test" bien accueilli par sa clientèle.

Porsche devient ainsi le premier constructeur allemand à renoncer à cette technologie, alors même que Volkswagen assure ne pas vouloir renoncer au diesel, tout comme ses concurrents BMW ou Daimler. M. Blume assure que le diesel reste une technologie d’avenir pour d’autres constructeurs, notamment VW ou Audi, d’autres marques de Volkswagen.