Entreprise

Le géant espagnol des télécoms Telefonica a gelé jusqu'au Brexit le projet d'introduction de l'opérateur téléphonique O2 à la Bourse de Londres, a révélé lundi l'agence de presse britannique PA. 

L'entrée en Bourse de O2, l'un des principaux opérateurs au Royaume-Uni qui pourrait peser autour de 10 milliards de livres, est étudiée par sa maison mère depuis 2016 et l'échec d'un rapprochement avec son concurrent Three, propriété du conglomérat hongkongais Hutchison Whampoa.

PA rappelle que le projet était toutefois sur le point d'aboutir d'ici à la fin de l'année, après l'attribution des fréquences 4G et 5G en avril dernier. Mais les craintes autour du Brexit et les récents premiers pas en Bourse décevants du fabricant de voiture de luxe Aston Martin et de la fintech Funding Circle ont refroidi Telefonica et l'ont contraint à reporter l'opération.

Le directeur général de Telefonica Jose Maria Alvarez-Pallete avait lui-même prévenu en août dans un entretien au quotidien britannique The Times que "les marchés financiers ne semblaient pas prêts" pour une cotation de O2.

Interrogé par l'AFP, Telefonica a expliqué lundi ne pas avoir fixé de calendrier à l'introduction en Bourse de O2 disant avoir toujours attendu "les bonnes conditions de marché".

Pour Telefonica, une mise en Bourse de sa filiale permettrait de récolter des fonds précieux pour réduire son énorme dette d'environ 40 milliards d'euros, même s'il a renforcé récemment son assise financière avec des bénéfices en hausse depuis l'an dernier.