Entreprise

ANALYSE

Fortis Banque lance le Fortis B Fix Forex 5, une sicav d'une durée de trois ans avec capital garanti à l'échéance à concurrence de 100 pc. Ce fonds mise sur une hausse du dollar dans les trois ans. «Bien qu'il se soit replié autour de 1,30 dollar, l'euro reste surévalué. Sur base des fondamentaux économiques, les modèles mathématiques indiquent, comme plus réaliste, une parité entre 1,05 et 1,15 dollar», estime-t-on chez Fortis. Même si l'investisseur particulier est convaincu que, dans un délai de trois ans, le dollar va se redresser, il n'aime pour autant pas trop spéculer sur cette devise. C'est pourquoi Fortis lui propose un fonds un peu particulier.

EFFET DE LEVIER

Les parts de ce fonds sont libellées en dollars, ce qui, nous le verrons, n'est pas anodin! «Cette sicav est construite sur base d'un zéro coupon qui assure le remboursement du capital à l'échéance. Ce fonds a une durée de trois ans. Il n'investit pas directement dans le dollar, mais, outre le zéro coupon, il est construit sur base d'une option sur les taux euro-dollar. Cette option doit assurer la rentabilité du fonds en cas d'appréciation du dollar par rapport à l'euro. Grâce à cette construction, si le dollar monte, l'investisseur recevra 150 pc de la hausse du dollar par rapport à l'euro», explique Jeroen Verstraete, Structured Products Developer chez Fortis Investment Management.

Si, par exemple, l'investisseur souscrit à une part à 1.000 dollars, il paiera environ aujourd'hui 769,23 euros, avec une parité euro/dollar de 1,3 dollar. Si la parité euro/dollar passe à 1,05 dollar, le dollar enregistre une hausse de 19,23 pc. Sur cette hausse, l'investisseur percevra un bonus de 50 pc en plus de la hausse.

Il recevra ainsi un montant de 1.288,45 dollars (soit une plus-value de près de 29 pc). A l'échéance, l'investisseur peut convertir en euros son investissement en dollars. Il bénéficiera alors d'un effet de change favorable et il percevra au total 1.227,09 euros, soit une plus-value totale de 59,5 pc et un rendement annualisé de près de 17 pc.

Mais ceci n'est bien sûr qu'un exemple ! Et si, contrairement à toute attente, le dollar se maintenait à son niveau actuel ou enregistrait une baisse à l'échéance des trois ans. «L'investisseur est en tous les cas assuré de retrouver 100 pc de son investissement en dollars mais il n'obtiendra pas de plus-value», reconnaît Jeroen Verstraete. L'investisseur recevra donc son capital en dollars, s'il décide de le convertir en euros à ce moment-là, il sera perdant en termes de taux de change. Il est important de souligner que la garantie de 100 pc du capital à l'échéance est libellée en dollars. Elle ne couvre donc pas le risque de change en cas de baisse du dollar par rapport à l'euro.

Par contre, si le dollar remonte, l'investisseur est trois fois gagnant. Ce fonds offre donc un effet de levier en cas de hausse du dollar et une garantie limitée en cas de baisse du dollar et de reconversion du capital en euros.

PRODUIT CIBLÉ

A qui s'adresse ce type d'investissement ? «Ce n'est pas la première fois que nous lançons ce type de produits. Il s'adresse surtout aux investisseurs privés, c'est-à-dire aux investisseurs qui se situent entre nos investisseurs private banking et nos épargnants retail. C'est un produit qui est peut-être un peu trop sophistiqué pour la clientèle retail. Ce fonds s'adresse essentiellement aux investisseurs qui étaient déjà investis en dollars et qui veulent reconstituer leur avoir ou à ceux qui n'étaient pas investis en dollar mais qui voudraient pouvoir profiter d'une hausse du dollar avec un minimum de risque et avec un effet de levier», ajoute Jeroen Verstraete.

La période de souscription de ce fonds prend fin le 24 mars. Les frais d'entrée sont de 2 pc et de 5 pc après la période de souscription. Il n'y a pas de frais de sortie à l'échéance mais si l'épargnant sort avant l'échéance, il devra s'acquitter d'un droit de sortie anticipée de 1 pc sur les sommes remboursées.

© La Libre Belgique 2005