Entreprise

Avec la tenue, mercredi matin, de l’assemblée générale (AG) annuelle du groupe Proximus, s’est ouverte la période des AG des sociétés cotées à la Bourse de Bruxelles. Beaucoup de ces assemblées seront un long fleuve tranquille; certaines, en revanche, seront l’occasion pour des actionnaires - souvent minoritaires, il faut bien en convenir - d’interpeller administrateurs et équipes de direction de ces sociétés (lire ci-dessous). Il y sera question de stratégie, de rémunération, de dividende, de cours de Bourse, de gouvernance…

Dominique Leroy (administratrice déléguée) et Stefaan De Clerck (président du conseil d’administration) ont donc ouvert le bal. Et on ne peut pas dire que le duo à la tête de Proximus aura été bombardé de questions. C’est bien simple : le secrétaire de l’AG n’avait reçu aucune question écrite. Fort heureusement, une poignée de petits actionnaires est venue briser la relative apathie de l’assemblée en interpellant Dominique Leroy.

D’opérateur télécoms à fournisseur de services

(...)