Entreprise Après des résultats excellents, Solvay prévoit un petit ralentissement en 2018. Ralentir pour mieux accélérer ensuite, avec l’aéronautique et l’automobile.

Ce n’est pas du tout un CEO en partance qui se présente à la presse internationale, mercredi midi : Jean-Pierre Clamadieu est aussi satisfait des résultats passés que de l’avenir tracé par lui pour Solvay. On ne le répétera jamais assez : en cinq ans, le groupe ancré en Belgique est passé de l’industrie chimique traditionnelle à des activités orientées vers le XXIe siècle.

(...)