Entreprise

La situation est plutôt cocasse : aucun passager ne pourra embarquer ce vendredi soir dans l’avion du vol inaugural de la compagnie RwandAir depuis Bruxelles vers Kigali, la capitale du Rwanda. “Nous avons 'rebooké' tous les voyageurs ayant déjà réservé des tickets entre Bruxelles et Kigali ces prochains jours sur des vols de Brussels Airlines”, explique-t-on du côté d’APG Air Agencies, l’agence qui gère les intérêts de RwandAir en Belgique.

Mais que s’est-il passé ? Ce sont en fait des soucis administratifs qui expliquent ce couac. Le vol de RwandAir de Bruxelles à Kigali prévoit une escale à l’aéroport de Londres Gatwick. Or les autorités britanniques exigent un visa de transit (payant) pour les ressortissants de nombreux pays non-européens atterrissant sur le sol de Sa Majesté Elisabeth II. Les passagers seraient également obligés de sortir de l’avion avec leurs bagages pour un nouveau contrôle. “Nous n’avons qu’une heure et 25 minutes de transit dans la capitale britannique. C’est trop juste pour une telle opération”, précise-t-on du côté d’APG Air Agencies.

Résumons : le vol de RwandAir au départ de Kigali atterrira bien vers 18h ce vendredi à Bruxelles. Par contre aucun passager ne pourra embarquer dans l’avion à Zaventem. Ce même avion continuera sa route vers Londres avant de revenir vers la capitale rwandaise. Brussels Airport a annulé en dernière minute la fête souhaitant la bienvenue à la compagnie rwandaise. Les débuts belges sont donc ratés pour RwandAir qui explique négocier avec les autorités britanniques pour résoudre ce problème au plus vite.