Entreprise

L’été sera très chaud pour la compagnie irlandaise. Une grève est prévue le 12 juillet. Avant d’autres…

L’été sera-t-il cauchemardesque pour les passagers de Ryanair ? On le sait, la compagnie irlandaise traverse depuis plusieurs mois une zone de très fortes turbulences. En cause, une pénurie de pilotes qui a déjà obligé la compagnie low cost à supprimer, en plusieurs vagues, de très nombreux vols. Un peu partout en Europe, les syndicats demandent, par ailleurs, à Ryanair de respecter les législations nationales sur le travail. Jusqu’ici sans succès.

La tension est montée d’un cran. Car l’ultimatum lancé par les organisations syndicales a pris fin le 30 juin dernier. Et tout semble à croire que des milliers de vacanciers pourraient avoir des problèmes pour rejoindre leur destination de vacances dès la semaine prochaine. Les pilotes irlandais, affiliés au syndicat Forsa qui inclut l’union des pilotes IALPA, a en effet décidé de faire grève durant 24 heures le 12 juillet prochain, selon la BBC. Le 12 juillet est le premier jour des vacances estivales en Irlande du nord.

Une réunion importante ce jeudi

Les pilotes ont décidé à une quasi-unanimité de mener des actions, dont de possibles grèves. Les syndicats estiment que Ryanair ne prend "pas au sérieux" les demandes des pilotes. Mais ce n’est peut-être qu’un début. Car d’autres menaces d’actions sociales planent chez Ryanair. Plusieurs syndicats européens se réuniront ainsi ce jeudi à Bruxelles pour décider des mesures à prendre si la compagnie irlandaise refuse de reconnaître enfin les législations nationales sur le travail. Récemment la CNE laissait entendre que Ryanair mettait tout en œuvre pour "faire capoter" les réunions avec les représentants des travailleurs. Ce jeudi, ces syndicats européens pourraient donc définir un plan d’action, avec de possibles grèves supplémentaires à la clé.