Entreprise

Ryanair a reconnu un syndicat en Irlande. Il s'agit cette fois de Forsa, qui représente le personnel de cabine directement employé par la compagnie aérienne à bas coûts dans son pays d'origine, annoncent les deux parties jeudi. C'est le quatrième accord de reconnaissance d'un organisme représentant le personnel navigant au sein de l'entreprise. Plus de 65% de ce type de salariés y sont désormais couverts par des accords de reconnaissance syndicale, se félicite-t-elle. Forsa qualifie l'accord, signé mercredi, de "nouvelle étape importante dans le développement de la négociation collective chez Ryanair". La compagnie se dit, elle, "impatiente" de travailler avec le syndicat irlandais pour conclure une convention collective de travail anticipée pour le personnel de cabine qu'elle emploie directement dans ce pays.

Cet accord fait suite aux contrats de reconnaissance syndicale pour le personnel navigant avec les syndicats italiens Anpac, Anpav et Fit-Cisl, britannique Unite et allemand Ver.di. "Ceci est un autre signe des progrès que Ryanair accomplit avec les syndicats depuis notre décision de décembre 2017 de reconnaître les syndicats", souligne Eddie Wilson, chef du personnel au sein de l'entreprise.

"Plus de 65% de notre personnel de cabine est désormais couvert par des accords de reconnaissance et nous espérons signer d'autres accords dans les semaines à venir", ajoute-t-il. Ce qui n'est pas encore le cas en Belgique, où aucune organisation n'a été distinguée de la sorte, tant pour les pilotes que pour les stewards et hôtesses.

Après cette reconnaissance, les deux parties devront encore parvenir à conclure une convention collective de travail. Ce qui ne s'est pour l'instant produit qu'en Italie pour les pilotes qui y sont basés.

Il y a une semaine, Ryanair avait annoncé avoir conclu un accord avec Forsa, mais cette fois pour les pilotes, afin de mettre fin à un conflit qui avait entraîné des grèves de leur part en Irlande. Ces derniers doivent néanmoins encore se prononcer sur cet accord.